Ce que j’aime

 

Miley-chihuahua-petits-pas

Miley, chihuahua de l’Élevage Petits-Pas.

 

Wouff Wouuff!!  Bonjour l’humain!  C’était un beau mardi ensoleillé; mais encore trop froid pour mettre le museau dehors.  Moi, je choisis le merveilleux carré de lumière sur les tuiles de la cuisine.  Ce que m’offre ces doux rayons de soleil est une vrai bénédiction.  Que de la chaleur!  Oh! Que oui!  Vous l’avez deviné; j’aime la chaleur.

Mes ancêtres proviennent du Mexique et s’y sont habitué.  La canicule du midi étaient pour eux habituelle.  J’ai sûrement quelque part dans mes gènes, un facteur qui me relie à eux.  Ce qu’ils m’ont légués c’est une vrai attirance pour la grosse boule jaune là-haut.  L’effet procuré est une détente assurée.  Quand je vois sa lumière, je m’y colle.  Et, de là je me laisse tomber et je fais le mort.

Jusqu’à ce qu’un énorme barba-truc blanc-gris vienne faire de l’ombre.  À ce moment-là, je me relève prenant bien le temps d’étirer mes muscles du coup et des pattes.  En position yoga j’implore l’astre lumineux.  Qu’il dissipe ce ramassis de gouttelettes inopportunes…  M’en allant penaud, je m’inquiète de sentir mes coussins se déposer l’un après l’autre sur de tièdes carrelages.

Arrivé au salon, mon attention se porte sur cette belle doudou.  Le coton, j’adore!  Elle est là, seule à m’attendre.  Encore toute froissée des plis de mon dernier somme.  J’y saute.  J’y tourne.  J’y gratte.  J’y mord.  Enfin, j’y glisse habilement mon museau sous un coin.  Quelques petits hochements de tête de haut en bas et hop!  Je tourne sous la couverte.  À la position idéale, je me laisse tombé.  Et, là; c’est glorieux!  Un joie naturelle.  Celle du chaud tissus attisé par ma respiration!  Je suis prêt à dormir.

Si vous saviez comment j’aime la douce chaleur.  Il y a sûrement quelque chose de sécurisant en elle.  La parfaite est au moment du dodo de mon maître.  Dans son lit, sous ses draps, collé à son épaule!  Quelle exaltation!  Juste en y pensant je sens l’effervescence monter.  Ce que je désire durant toute la journée, c’est de renouveler l’expérience d’une manière ou d’une autre.

Oh!  Attention…mon maître arrive!  Il s’assoie à mes côtés, me flatte.  Ah, oui juste sur le dos.  Mais, attendez ce n’est pas tout.  J’ose même prendre d’assaut sa cuisse chaleureuse.  J’y suis flatté d’une sublime combinaison d’amour!  Au menu:  caresses, gratouilles et bisous.  Je suis charmé!  Et, vous?

Je suis votre fidèle ami Pedro.  Je vous donne la patte.  Wouff!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s